MAYARA MATSU MARINHO – Florianópolis – SC
Prix : Voyage au Québec pour participer au Forum Mondial de la Langue Française, en juillet 2012.

La francophonie

           Le sujet du devoir était « La francophonie… c’est quoi pour vous ? ». Malgré l’apparente facilité du thème, ce n’est pas évident quand tu dois être créatif et présenter un bon contenu.

          Elle cherchait l’inspiration, et les souvenirs commençaient à apparaître: son séjour au Québec lors de ses quinze ans, l’âge où l’âme est inquiète et le caractère est instable, naturel à l’adolescence.

          Elle a connu le turc à l’école, pour qui elle a eu un penchant tout de suite. Ils se rencontraient au parc où il aimait lui confier son histoire de vie. Elle était déjà amoureuse, mais aussi angoissée, parce qu’ils ne s’embrassaient pas, et au Brésil, malgré son âge, ça allait vite.

          Le jour du bal s’approchait et avec lui, le jour de son départ. D’habitude à Montréal, il y avait l’apéro (qui s’est fait chez sa meilleure amie de la Yougouslavie) et après on allait au bal en limousine, mais la surprise du soir c’était un carrosse. Ce pays a des drôles de transports !

          Et enfin au bal, au rythme du reggaeton, le turc l’embrasse après six mois d’attente. Elle se rend compte pourtant qu’elle n’est plus amoureuse. Après la fête, il l’accompagne jusqu’à chez elle, ils se disent « au revoir », elle rentre dans le batîment et il part. Mais, comme dans un cliché, il revient en courant et frappe la porte. Elle se cache, il insiste et finalement s’en va.

          Ils ne se sont plus vus, mais ils parlent encore parfois aujourd’hui. Elle revient au point de départ : et la francophonie ? C’est l’ensemble de gens qui parle français, malgré les différentes origines. Peut-être c’est aussi le songe d’unir des cultures à travers la langue française, ou autrement dit, peut-être son songe à elle d’unir la culture brésilienne et turque, même si pour quelques instants seulement.

partarger